Tout sur le contrat d’assurance maladie !

Ne pensez pas que tout ira toujours bien, pensez plutôt à prévenir tous les risques et à envisager en avance une alternative au cas où des problèmes surviennent. En effet, il peut arriver que vous tombiez malade ou que vous soyez victime d’un accident et que vous deveniez inapte à travailler pendant un certain temps. Par conséquent, les charges vont s’accumuler et vous allez avoir des soucis d’argent, ne citant que : les frais de consultation, le coût des médicaments et des diverses analyses et les frais d’ambulance.

Dans ce cas, la meilleure solution qui peut vous être proposée est de vous inscrire en même temps à une assurance maladie, à une assurance invalidité et à une assurance salaire.

La personne assurée et le type de contrat d’assurance maladie

Pour vous donner un peu plus d’informations sur l’assurance maladie, il y a lieu de souligner tout d’abord que la personne assurée pour ce type de contrat n’est pas forcément vous mais peut être une autre personne, telle qu’un membre de votre famille, un proche ou un ami. Ensuite, il faut que vous déterminiez dès la souscription le nom du ou des bénéficiaires de l’assurance. Et ce sera donc cette ou ces personnes qui vont recevoir les indemnités d’assurance si les accidents apparaissent. Notez que vous pouvez choisir entre deux régimes bien distincts en matière d’assurance maladie : d’un côté, vous pouvez opter pour un régime public qui est relatif aux programmes gouvernementaux et qui prend en charge les frais d’hospitalisation, les frais de soins, les frais des médicaments et les frais de consultation. D’un autre côté, vous pouvez intégrer le régime privé qui est plus avantageux si vous souhaitez vous inscrire particulièrement ou collectivement. De plus, les assurances privées peuvent vous proposer des protections spéciales en cas de maladies graves comme le cancer.

Les démarches de souscription à une assurance maladie

Les principales étapes pour s’inscrire à une assurance maladie sont très simples. Justement, vous devez dresser une déclaration initiale de risque et y détailler votre état de santé ou celle de la personne assurée. Puis, il faut que vous remplissiez honnêtement les formulaires que les assureurs vous donnent pour qu’ils notent votre situation. Rappelez-vous que les informations les plus importantes à leurs yeux sont celles qui concernent vos habitudes au quotidien ainsi que vos antécédents de maladie. Et si vous n’avouez pas la vérité, ceci peut être une raison d’annulation de votre contrat. A titre d’exemple, il ne faut pas cacher que vous fumiez ou que vous buviez de l’alcool car cela peut changer les diagnostiques ainsi que vos traitements. Et par la même occasion, il faut aussi que vous leur dites si vous avez déjà eu des problèmes sérieux de santé, comme des AVC auparavant.

La protection de l’assuré et les primes d’assurance maladie

En général, dès que les deux parties au contrat ont fini de signer la police d’assurance, vous allez figurer officiellement dans la liste des personnes assurées et vous pouvez jouir de tous les droits qui y découlent. Il y a lieu de préciser que toute personne qui travaille au sein d’une entreprise peut se souscrire à ce type d’assurance, quel que soit le poste qu’elle tienne dans cette entreprise, c’est-à-dire qu’il soit : expert-comptable, juriste, gestionnaire, commercial, secrétaire ou autres. Quant aux primes ou aux sommes d’argent que vous deviez payer, leur montant dépend normalement du type d’assurance que vous avez choisi et aussi de la valeur de la franchise et des indemnités. Et ces primes doivent être payées régulièrement si vous ne voulez pas mettre fin à votre contrat. Enfin, la protection d’une personne assurée arrive à son terme lorsqu’arrive la date prévue dans la police d’assurance ou lorsqu’arrive la date convenue avec les agents de l’assurance.

Différences entre assurance maladie-accidents et assurance accidents du travail

A titre de remarque, une assurance maladie accident est différente d’une assurance accidents du travail. Effectivement, cette dernière couvre tous les salariés qui peuvent encourir des dommages corporelles suite à un accident du travail ou à un accident qui est survenu sur le chemin du travail. C’est donc un type d’assurance que la loi exige à tout employeur qui dispose d’un personnel. Les cas les plus fréquents sont ceux des ouvriers qui se blessent avec les machines ou avec les outils de travail et qui ont besoin d’un soin d’urgence ou d’une hospitalisation d’urgence. Sinon, souvent il arrive aussi que des salariés soient victimes d’un accident de voiture au cours de leur déplacement pendant les missions. De ce fait, toutes les charges générées par l’accident sont redevables par l’employeur, ou plus précisément par les assurances accidents du travail de l’entreprise. Ainsi, le travailleur accidenté va bénéficier d’une indemnisation et d’une intervention médicale. En cas de décès, il existe un type d’indemnité que l’on appelle « une rente » que l’assurance verse aux proches de la personne assurée. Par ailleurs, pour les administrateurs de société et pour les bénévoles qui ne jouissent pas de cette assurance obligatoire, ils peuvent penser à se souscrire à une assurance collective droit commun qui peut leur être très avantageuse.

Posted by anna