Le remboursement des implants dentaires

Les implants font partie des soins dentaires de pointe mais comme tout dispositif médical  technique et innovant, les prix ont bien souvent tendance à flamber. Confortables et esthétiques, les implants dentaires préservent le capital osseux. Autant d’avantages qui justifient un prix oscillant de 500 à plus de 1.200€ par implant voire plus. Présentation de ces dispositifs et de leur remboursement.

La pose d’implants dentaires, une intervention devenue banale

Avant de nous attacher au remboursement des implants dentaires, voyons en détail comment ces derniers sont composés. De manière simple, un implant dentaire est une vis qui vient se loger dans un trou réalisé au préalable dans l’os de la mâchoire. Cette vis (généralement en titane mais aussi parfois en zircone ou polymère) sert alors de support pour fixer une fausse dent. On parle d’implant car l’os de la mâchoire se reconstitue après l’intervention, transformant la vis en une sorte de « racine artificielle » pour la prothèse dentaire qui y est apposée.

Il s’agit d’une haute technologie, et le prix qui est associé est à la hauteur… 500, 800, 1.000€ ? Un implant sans la couronne peut largement dépasser les 1.000€ et atteindre 1.500€ selon de nombreux critères comme la notoriété du praticien, son lieu d’exercice, le système implantaire ou encore le protocole opératoire. Des progrès technologies récents facilitent toujours plus la pose des implants. Un acte devenu presque banal, mais dont le coût est toujours difficile à supporter.

Le remboursement des implants dentaires largement insuffisant

La Sécurité Sociale considère la pose d’implants dentaires comme un acte « hors nomenclature ». Cela a pour conséquence de laisser les praticiens fixer leurs prix. Aucun remboursement n’est effectué par la Sécurité Sociale, à l’exception d’une prise en charge de 70% du tarif de base des couronnes (une couronne doit être fixée sur chaque implant), fixé à 64,50€. Bref, vous bénéficiez d’une prise en charge d’une cinquantaine d’euros alors que la pose d’implants dentaires pourrait vous couter 20 fois plus.

Les complémentaires de santé intègrent cette problématique et proposent une prise en charge d’une partie du coût des implants dentaires. C’est en général sous forme de forfait que les complémentaires de santé permettent une prise en charge (plus d’infos sur le remboursement des prothèses dentaires sur mapa-sante.fr/remboursement-dentaire). Renseignez-vous en regardant les formules proposées par les différentes complémentaires de santé et ne négligez pas non plus le choix de votre praticien. En effet, pour profiter d’un remboursement de qualité, veillez aux prix pratiqués qui peuvent parfois varier du simple au double selon les médecins.

Posted by admin