Ce qu’il faut savoir avant de souscrire un contrat d’assurance

Une fois votre signature apposée sur un contrat d’assurance, vous acceptez les diverses clauses que celui-ci renferme. Avant toute souscription, on vous conseille donc de prendre le temps d’éplucher le contenu du contrat pour éviter les mauvaises surprises. Quels sont les éléments que vous devez absolument vérifier ?

Les garanties proposées

Vous devez comprendre clairement les garanties offertes par le contrat et celles qui sont exclues. Pour faire le bon choix, faites le point sur vos besoins. Quel que soit le type de contrat souscrit, seule la garantie responsabilité civile est obligatoire. Mais, pour être mieux protégé, vous pouvez souscrire des garanties supplémentaires. Que ce soit pour un contrat d’assurance habitation, ou un contrat d’assurance auto, il y a par exemple ce qu’on appelle assurance de protection juridique. Cette garantie peut être incorporée à votre contrat. Mais, certains assureurs peuvent aussi vous demander de souscrire une assurance protection juridique via un contrat spécifique. Comme l’explique le site https://www.jeanmarieberthelot.com/la-protection-juridique.php, cette garantie vous permet d’être assisté par un avocat en cas de contentieux. Les frais liés à l’intervention de l’avocat sont ainsi couverts par votre assurance. Pour éviter les mauvaises surprises, vérifiez si le contrat inclut une limitation du territoire d’intervention ou des domaines de litige.

La date de l’effet et la durée du contrat

Il arrive que le contrat ne prenne pas effet immédiatement après la signature de celui-ci. L’assureur peut fixer un délai de carence, période durant laquelle vous n’êtes pas encore couvert. Cet élément est à vérifier avant la souscription pour éviter les mauvaises surprises. Vous devez également comprendre dès le départ si votre contrat n’est plus valable après la durée établie, ou s’il est automatiquement renouvelé à sa date d’expiration.

La possibilité de modification des clauses

Avant de signer un contrat, informez-vous auprès de votre assureur s’il est possible de modifier un contrat en cours, et d’ajuster les garanties en fonction de vos nouveaux besoins. Si c’est possible, il suffit d’ajouter au contrat un avenant pour formaliser la modification ultérieure du contrat d’assurance.

La cotisation et les modes d’indemnisation

La cotisation est le montant que vous devez verser mensuellement à l’assureur pour bénéficier des garanties prévues dans le contrat. Le montant de cette cotisation dépend des garanties souscrites. Vérifiez les modalités de paiement. Généralement, vous devez régler la cotisation dans les dix jours qui suivent la date d’échéance. Après ce délai, votre assureur vous adressera une lettre de mise en demeure. Il peut par la suite résilier le contrat si le paiement n’est pas toujours effectué trente jours plus tard. Vous serez notifié de cette décision.

Enfin, vous devez aussi vous renseigner sur les modes d’indemnisation en cas de sinistre. Les conditions relatives à ceux-ci doivent figurer clairement dans votre contrat d’assurance. En général, vous devez toujours vous acquitter d’une franchise en cas d’indemnisation. Il s’agit d’une somme qui est laissée à votre charge. Celle-ci sera déduite de l’indemnité que votre assureur vous versera. Le montant des franchises doit figurer clairement dans le contrat.

Posted by Joelle