Tout ce qu’il faut savoir sur le métier de courtier

Dans le monde des affaires, on parle généralement de commerçant en toute simplicité. On parle également de vendeur et de client, et on oublie parfois l’existence des courtiers. Ces derniers ne sont même pas connus de certaines personnes, alors qu’ils jouent un rôle important, notamment dans le domaine de l’assurance.

Qu’est-ce qu’un courtier ?

Le métier de courtier peut toucher plusieurs domaines d’activités comme la finance, l’immobilier ou encore l’assurance. Traditionnellement, c’est en assurance que le métier en question a été pratiqué. Le courtier joue le rôle d’intermédiaire entre les commerçants et les clients. Il guide ces derniers vers les offres commerciales qui correspondent à leurs besoins. Le courtier peut être un salarié ou un travailleur indépendant. Plus concrètement, le courtier négocie les affaires pour ses clients, leur trouve les plans les plus rentables et les accompagne dans les diverses tâches administratives. À l’exemple d’un courtier salarié d’une banque, il négocie et se charge de trouver le meilleur taux pour les clients. Par la suite, il travaillera aussi sur les diverses tâches administratives nécessaires pour aboutir à la conclusion de l’affaire. À savoir que les clients ne paient rien. La rémunération et les commissions du coursier sont à la charge de la banque.

Un courtier doit avoir de bonnes aptitudes commerciales. En d’autres termes, il doit avoir un bon dialogue et une bonne connaissance des produits du marché sur lequel il opère. Pour devenir courtier, les compétences requises peuvent varier selon le secteur d’activité. Elles ne seront pas les mêmes pour la finance, l’immobilier ou encore l’assurance. Évidemment, les produits ou services ne sont également pas les mêmes. Par exemple, pour devenir courtier en assurance, il faut avoir une capacité professionnelle de niveau I (IAS : intermédiaires en assurances). Pour l’obtenir, il faut avoir suivi une formation de 150 heures dans un établissement de crédit (auprès d’un organisme de formation ou d’un courtier). Il faut également justifier d’une expérience professionnelle en gestion. Enfin, il faut avoir un Master ou une Licence avec une spécialité Finance, Banque et Assurance obligatoirement.

Comment se présente le travail d’un courtier dans le domaine de l’assurance ?

Le courtier en assurance est un travailleur indépendant. Sa mission est de faire office d’intermédiaire entre les clients et les établissements d’assurance. Peu importe les produits d’assurance recherchés par le client (véhicule, habitation, vie…) le courtier en assurance se chargera de lui trouver le service d’assurance qui lui convient. En somme, le courtier en assurance s’occupe de trouver le meilleur contrat pour son client. Il sera mandaté pour rechercher et négocier à la place de son client. Les compétences d’un courtier en assurance sont assurées, car le métier est réglementé. Comme il a été vu précédemment, il faut remplir certaines conditions strictes pour pouvoir exercer en tant que courtier.

En assurance, un accompagnement professionnel est toujours nécessaire. La raison de cela est simple, c’est parce qu’un courtier permet, non seulement, de gagner du temps, mais il est la source des meilleures offres qui soient. En effet, un courtier en assurance est en relation avec plusieurs organismes et est toujours informé par rapport aux prix des divers produits.

Posted by anna